Fret maritime : congestion du port de Yantian en Chine

Alix Thong, Responsable des achats maritimes s'exprime sur la situation paralysante que connaît le fret maritime depuis plusieurs semaines


"Un problème supplémentaire s'est ajouté fin mai à un contexte déjà bien problématique : le port de Yantian, à l'est de Shenzhen, et 44ème plus grand port à conteneur du monde, a été partiellement bloqué après l'apparition d'un cluster de COVID 19 chez les dockers.

Il n'en fallait pas plus pour mettre à nouveau en péril l'économie mondiale.
En effet, ce port prend habituellement en charge environ 55 000 EVP/jour contre 25 000 EVP actuellement.
Soit une capacité réduite de plus de moitié !
C'est sans compter de nombreuses congestions portuaires dans la région du Sud Chine, des blank sailings, des roll over qui se multiplient et des tarifs de fret qui s'envolent toujours plus haut (on commence à évoquer des taux à plus de 20000 USD/40'HC...) .

Les compagnies maritimes "profitent" aussi de cette pénurie pour proposer des taux "premiums" afin de maximiser les chances de charger sur les navires, sans pour autant garantir l'embarquement de fret.

Les délais de livraison ainsi que les taux de fret en subiront les conséquences, et la situation devrait prendre encore plusieurs mois avant de revenir à la normale.
Tout cela présage des pénuries de marchandises en Europe et aux Etats-Unis.

Mais DIMOTRANS GROUP peut mettre en place et proposer des solutions alternatives comme le ferroviaire qui reste une option même si l'espace se fait de plus en plus rare.
Il existe aussi la possibilité de faire remonter le fret en camion afin de charger via d'autres ports moins congestionnés.
Selon le type de marchandises et l'urgence, le transport aérien peut aussi s'avérer être une solution ponctuelle."

DIMOTRANS Group fait bien évidemment tout son possible pour répondre aux besoins des clients, et traiter les demandes de la meilleure manière possible en proposant des solutions ad hoc.